Dernières actus

  •  

    La Sepant vous propose une soirée débat

    sur les secrets des plantes messicoles !

     

    Le lundi 18 septembre 2017 à 17h30

    à la Sepant au 7 rue Charles Garnier à Tours.

  • Manger bio et local sans dépenser plus ? c'est possible !

    La ville de Chambray-lès-Tours et la SEPANT propose au Chambraisiens de relever pendant un an le Défi Familles à Alimentation Positive et ainsi les accompagner à manger mieux, favoriser les circuit courts, réduire leurs déchets tout en maîtrisant leur budget.

    Inscription au 02 47 74 60 55 / 02 47 48 45 81

    Plus d’informations sur la page Facebook, sur www.famillesalimentationpositive.fr ou auprès de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    D'autres équipes seront accompagnées par l'association Couleurs Sauvages et Familles Rurales 37 (Chédigny, le chinonais, le Racan et Souvigné)

  •  

     

    Qu’est-ce que la gestion différenciée ?

    Comment est-elle mise en place dans les communes ? En quoi consiste le bio contrôle ?

    La SEPANT vous propose une formation sur la thématique des « Alternatives aux pesticides »

    Les samedi 9 septembre et 18 novembre 2017

    Pour plus d'informations cliquez ici !

  • L'association PAPOU organise des animations au sein de l'arboretum de la Petite Loiterie à Monthodon

    Samedi 30 septembre 15h : animation "la plantation et l'entretien des haies champêtres et fleuries"
    Dimanche 1er octobre à 15h : visite de l'arboretum

     Plus d'infos sur http://www.lapetiteloiterie.fr

  • CouvRN N1  Découvrez "Recherches naturalistes" la revue des passionnés de Nature en région Centre Val de Loire !

    Plus d'info ICI

  • La SEPANT met à la disposition des particuliers une permanence téléphonique :

    Tous les mardis de 17h à 18h au 09 64 10 82 16

  •  

    La revue de presse a été récemment mise à jour avec les actualités de janvier 2017.

PROJET ASSOCIATIF 2009-2011

SEPANT

A l’automne 2008, la SEPANT a précisé son projet associatif à moyen terme, afin d’être en cohérence avec le contexte environnemental international, national et local. Cette note a vocation à montrer la concordance des objectifs et des actions de la SEPANT et de permettre à chaque partenaire de se positionner pour mieux comprendre la pertinence des actions financées au sein de notre projet associatif.

Trois crises environnementales en Indre-et-Loire

La situation environnementale mondiale et locale présente une situation contrastée selon la thématique à laquelle on s’intéresse.

Dans certains domaines, les améliorations de la protection de l’environnement sont effectives. Les acteurs des secteurs public et privé se sont dotés d’instruments fiables pour maîtriser les atteintes à l’environnement. C’est notamment le cas pour la limitation des pollutions industrielles, où les normes, les CLI, CLIC, CLIS fonctionnent de manière efficace. La plupart du temps, le rôle des associations environnementales se réduit donc à un suivi des dossiers.

Dans d’autres champs environnementaux, les atteintes sont encore fortes et méritent un travail particulier de tous les acteurs, Associations de Protection de la Nature et de l’Environnement en premier lieu. Ainsi, sur le territoire de l’Indre-et-Loire, la SEPANT estime que la priorité doit être portée sur trois problématiques environnementales majeures :

  • le dérèglement climatique : la concentration du carbone dans l’atmosphère impliquera des modifications climatiques de plus en plus fortes. Ce constat est maintenant bien établi par le GIEC. Il implique des évolutions majeures pour limiter les rejets de gaz à effet de serre : économies d’énergies, changement des sources de production d’énergie, modification de comportements individuels, etc.

  • la perte de biodiversité : la disparition des espèces à l’échelle mondiale et la raréfaction des populations témoignent d’une sixième phase d’extinction massive des espèces. La diminution des services fournis par la biodiversité aura une implication majeure sur les activités humaines. La protection des espèces, des écosystèmes et de leur fonctionnement est donc à engager prioritairement.

  • la dégradation de la ressource en eau : à l’échelle départementale la ressource en eau connaît une dégradation de sa qualité (nitrates, pesticides, etc.) et une diminution quantitative des volumes disponibles (nappe du Cénomanien). S’il ne s’agit pas d’une crise environnementale mondiale comme les deux précédentes, la situation départementale reste cependant préoccupante. Les économies d’eau et la limitation des pollutions doivent faire l’objet d’une attention forte et d’efforts supérieurs à ceux des années passées, qui n’ont pas montré toute leur efficacité.

Nos objectifs : contribuer à répondre efficacement à ces crises

Conformément à ces statuts, la SEPANT a comme mission de lutter contre toutes les dégradations de l’environnement en Indre-et-Loire.

Prioritairement, l’objectif de la SEPANT à moyen terme est de travailler sur les trois crises environnementales fortes du département : dérèglement climatique, perte de la biodiversité, dégradation de la ressource en eau. Notre ambition est de contribuer à trouver des solutions départementales à ces trois problématiques.

Cet objectif s’inscrit dans la continuité du travail réalisé depuis de nombreuses années à la SEPANT. La connaissance de la biodiversité est l’axe de travail historique de la SEPANT. Il a progressivement été complété par la protection de l’eau (alerte donnée sur la nappe du Cénomanien, protection de la Loire) et la limitation des rejets de gaz à effet de serre (politique de gestion des déchets, projet de tramway et de transports collectifs, etc.).

Cette continuité témoigne de la pertinence des analyses de la SEPANT sur la situation environnementale des années, voire des décennies, passées. Les objectifs à moyen terme illustrent la capacité de la SEPANT à structurer son action départementale dans un contexte global de dégradation de l’environnement et à prioriser ses axes de travail.

Les principes d’action de la SEPANT

Le dérèglement climatique, la perte de biodiversité et la dégradation de la ressource en eau constituent trois crises fortes. Face à l’urgence de cette situation, la SEPANT est progressivement passée d’une action essentiellement contestataire à une action engagée et partenariale. Notre travail est basé sur trois principes :

Le premier principe d’action de la SEPANT tient à la capacité de mener conjointement des actions militantes fortes et des actions partenariales constructives. Nous sommes convaincus qu’elles se renforcent l’une l’autre. L’implication dans des projets effectifs de protection de l’environnement, et le rôle décisif que la SEPANT y joue, illustrent notre capacité à travailler avec des partenaires, notre compétence stratégique et technique. Le site Natura 2000 Champeigne témoigne de cela. La pertinence gagnée dans ces projets nous donne de la crédibilité auprès des acteurs lorsque nous affichons une position forte d’opposition à un projet non durable. C’est par exemple le cas sur le refus strict de l’incinération des déchets.

Le second principe d’action de la SEPANT tient à la façon de mener les projets de protection de l’environnement. Par expérience, il nous semble fondamental que l’implication des acteurs locaux soit forte et qu’elle se fasse dès le début des projets. Cela permet, d’une part, une adaptation effective des actions engagées à la situation locale et, d’autre part, une implication réelle des acteurs concernés dans la mise en place des actions.

Le troisième principe d’action est d’organiser notre travail sur deux plans complémentaires :

  • un travail de fond sur des projets environnementaux (protection de sites naturels ou de la ressource en eau, etc.)

  • un travail d’éducation à l’environnement du grand public, des scolaires, afin de faire évoluer progressivement le comportement de chacun. Nous sommes convaincus que l’environnement sera amélioré par le verdissement des politiques publiques associé à des comportements individuels responsables.

Ces trois principes d’action continueront de guider la SEPANT dans le travail qu’elle réalisera au cours des prochaines années pour atteindre les objectifs qu’elle se fixe.

Des actions concrètes : les axes de travail pour les trois années à venir

A moyen terme, c’est à dire sur la période 2009-2011 environ, la SEPANT développera plusieurs actions répondant aux trois thématiques environnementales identifiées comme prioritaires dans le département.

  • Actions en faveur du climat

  • sensibilisation et accompagnement des élus à une politique de transport cohérente : transports en commun (train, tram, bus), l’intermodalité, les déplacements doux au dépend du transport routier,

  • participation au débat public, sensibilisation des élus en faveur d’une gestion durable des déchets : incohérence de l’incinération face aux solutions alternatives (réduction à la source, valorisation en compost, etc.),

  • Éducation du grand public, des scolaires, des administrations aux comportements individuels durables : réduction des déchets, éco-administration, éco-consommation, écobilan, agriculture biologique et locale, transports durables, etc.

  • Actions en faveur de la biodiversité

Sur la biodiversité, la SEPANT développe d’une part des actions de connaissance, d’autre part des actions de protection.

  • suivi de la biodiversité ordinaire : Observatoire des Papillons de Jardin,

  • synthèse écologique départementale par milieux (landes, etc.),

  • sensibilisation, étude et protection des réseaux écologique avec les pays,

  • diagnostic Biodiversité d’exploitation agricole,

  • Natura 2000 ZPS Champeigne : partage d’expérience de la rédaction du docob, participation à l’animation,

  • Natura 2000 ZPS Basses Vallées de la Vienne et de l’Indre : participation à l’animation,

  • Espace Naturel Sensible de la Vallée de l’Indre : accompagnement au projet agro-environnemental,

  • grande Mulette et autres moules d’eau douce.

  • Actions en faveur de la ressource en eau

  • nappe du Cénomanien : sensibilisation du public et accompagnement des élus à la politique de gestion de la nappe,

  • prévention des pesticides en milieu urbain,

  • suivi, sensibilisation au fonctionnement hydraulique et écologique des cours d’eau départementaux : Loire, Cher, Indre, etc.

Développer des moyens adaptés aux enjeux

Afin de mettre en place de manière efficace ces actions au cours des années à venir, la SEPANT souhaite consolider sa structure associative et fédérale, et développer ces partenariats.

  • La SEPANT en tant qu’association

L’assise bénévole de la SEPANT est fondamentale, non seulement pour son action, mais aussi pour afficher sa légitimité qualitativement et quantitativement.

Pour cela, l’assise bénévole est constamment à développer, en terme de nouveaux adhérents, d’implication et d’organisation de leurs activités. Pour cela, les moyens de communication (site Internet www.sepant.fr, plaquette, panneaux), le bulletin Touraine Nature, les groupes thématiques (groupe naturaliste, groupe déchets, etc.) sont des éléments fondamentaux de notre association.

La réussite des actions de la SEPANT tient en grande part à la pertinence des bénévoles, mais aussi à sa structure salariée. Actuellement deux chargés de missions (soit 2 ETP) mettent en œuvre les actions décidées par le bureau de la SEPANT. L’expérience des années passées, l’augmentation des sollicitations par les partenaires, l’implication dans les différents projets démontrent que cette structuration salariale n’est pas reconductible pour les années 2009 à 2011.

Pour assumer avec efficacité ses différentes missions et actions, la SEPANT souhaite évoluer vers une structuration salariale à 2,5 ETP, ce qui permettra de décharger les salariés d’un certain nombre de taches administratives et d’animations de la vie associative. Ces salariés sont intégrés à la Convention collective Nationale de l’Animation, qui donne le cadre dans lequel ils sont employés.

Les perspectives pour les années à venir donnent un budget prévisionnel de 100 000 € environ. Aujourd’hui, la SEPANT se donne les moyens de proposer à ces partenaires un projet associatif cohérent et réfléchi. Le soutien des partenaires financiers devra se formaliser par une participation à ce budget, ce qui permettra à la SEPANT de développer correctement ses actions en faveur de l’environnement.

  • La SEPANT en tant que fédération

La SEPANT fédère aujourd’hui 15 associations locales ou thématiques dans l’Indre-et-Loire, soit plus d’un millier d’adhérents indirects. Basées sur des actions locales de protection de l’environnement ou de sensibilisation, la SEPANT les appuie dans ces démarches, d’un point de vue stratégique, technique ou administratif. Elle coordonne et relaie leur action en vue d’un partage d’expérience au sein de toutes les associations, en vue de la diffusion de l’information. En retour, la SEPANT bénéficie de leur expérience, de leur connaissance du terrain.

Le rôle de fédération demande une animation particulière en direction des associations fédérées. Bien qu’un certain nombre d’actions soient réalisées, la SEPANT souhaite améliorer ce travail et souhaite être un support plus fiable pour les associations fédérées.

  • La SEPANT au sein du réseau France Nature Environnement

La SEPANT est fédérée au niveau régional à Nature Centre et au niveau national à France Nature Environnement. L’intégration à chaque échelle territoriale améliore l’efficacité des actions effectuées : coordination des actions régionales (sur les pesticides, le réseau écologique, l’agriculture durable, etc.), veille environnementale apportée par FNE, valorisation des actions réalisées, etc.

La SEPANT poursuivra son engagement fédéral qui lui permet d’être partie prenante d’une réelle dynamique environnementale positive.

  • La SEPANT au sein d’un réseau de partenaires

La SEPANT est activement impliquée dans plusieurs réseaux inter associatifs ayant vocation à défendre certaines questions environnementales :

  • réseau tourangeau anti-OGM,

  • réseau Sortir du Nucléaire,

  • collectif Arc-en-ciel en faveur d’une gestion durable des déchets.

La SEPANT a comme partenaire de nombreuses autres associations environnementales départementales :

  • associations naturalistes : LPO Touraine, ETL, CPIE Touraine Val de Loire, GCIL, CPNRC, etc.,

  • autres domaines : Alter’Energie, INPACT, Maison de la Loire, etc.

Enfin, la SEPANT travaille avec de nombreux autres partenaires techniques très variés. Ces partenariats ont vocation à se poursuivre, de manière plus ou moins régulière et approfondie en fonction des thématiques et des projets menés.

Evénements

Newsletter, inscrivez-vous !

Recevez directement les dernières informations de la SEPANT et ne manquez aucune sortie!