Dernières actus

  • FNE Centre Val de Loire vous propose

    un atelier jardinage à la Gloriette

    le 25 août de 14h à 16h.

    Pour plus d'informations cliquez ici

  • Logo lappel-du-solSignez l'appel du sol pour sauver la terre... littéralement!

    Retrouver la SEPANT et FNE a Terre du Son, au domaine de Candé à Monts les 7, 8 et 9 juillet pour en savoir plus sur les sols!

    En savoir plus

  • Le grand secret du lien

       Depuis plusieurs mois, la SEPANT est impliquée au sein du Réseau des Éducateurs à l’Environnement 37 pour la mise en place d'un projet en Touraine

    Le Grand Secret du Lien .

      Ce projet vise à réitérer l’incroyable expérience de reconnexion à la nature vécue par un groupe de jeune dans 5 endroits en France     

    Dont la Touraine ! 

    Afin de financer la réalisation du deuxième film, mais aussi les animations nature dont certaines seront effectuées par la SEPANT un financement participatif est lancé : Le grand secret du lien

     

    Merci à tous pour votre soutien et le relais dans vos réseaux !

  • Avis aux naturalistes :

    le Défi Biodiversité 2017

    aura lieu le samedi 24 juin à Nouzilly

    Information et inscription auprès de Laurent Palussière au 02 47 27 23 23 ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  • La SEPANT tiendra un stand sur les petites bêtes du sol à

    La gloriette en Fête à Tours

    Le samedi 1er juillet

  • Manger bio et local sans dépenser plus ? c'est possible !

    La ville de Chambray-lès-Tours et la SEPANT propose au Chambraisiens de relever pendant un an le Défi Familles à Alimentation Positive et ainsi les accompagner à manger mieux, favoriser les circuit courts, réduire leurs déchets tout en maîtrisant leur budget.

    Inscription au 02 47 74 60 55 / 02 47 48 45 81

    Plus d’informations sur la page Facebook, sur www.famillesalimentationpositive.fr ou auprès de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    D'autres équipes seront accompagnées par l'association Couleurs Sauvages et Familles Rurales 37 (Chédigny, le chinonais, le Racan et Souvigné)

  • L'association PVCT organise une sortie patrimoine avec H. Guilbert et B. Plancha:

    La voie férrée de Port-de-pile à Tournon-St-Martin

    Samedi 1er juillet

    RDV à 14h à la gare de Chaumussay

    2,5€ pour les adhérents, 5€ non adhérents

La nouvelle centrale de cogénération biomasse, investissement de 35 millions d’euros de la Société Dalkia, à St Pierre des Corps, a vocation a fournir du chauffage et de l’eau chaude sanitaire aux HLM du Santias, de Rochepinard et des Rives du Cher (8 000 logements dans un premier temps, 13 400 ensuite) et de l’électricité qui sera revendue à EDF. La chaudière engloutira environ 92 000 tonnes de bois par an, prélevées dans un rayon de 100 kilomètres autour de la Centrale. Ce sera l’une des plus grosses production de chaleur et d’électricité à partir du « bois-énergie » de France.

La SEPANT a émis de vives réserves sur cette réalisation, et notamment son gigantisme. Pour Michel Durand, « L’idée, c’est de remplacer le gaz par le bois, donc de continuer à produire au moins autant d’énergie, alors que ce qui prime, c’est l’amélioration de l’isolation thermique pour justement en dépenser moins. On se trompe de stratégie ». Le Président de la SEPANT fait un parallèle avec les agro-carburants, favorisés dans un premier temps par Bruxelles, qui a fait ensuite machine arrière, constatant le manque d’efficacité en terme de réduction du CO2. Quant à la possibilité de trouver 92 000 tonnes de bois dans la Région, elle se heurte au scepticisme du Président de la SEPANT, sachant que la forêt appartient surtout à des milliers de petits propriétaires privés, et par ailleurs que la forêt doit faire l’objet d’une gestion environnementale.

L’analyse est proche de celle d’Arbocentre, favorable au développement de la filière bois-énergie qui permettra d’utiliser du bois que les forestiers n’auraient pas exploité. Mais le filière n’est pas assez structurée pour passer rapidement de 10 000 tonnes à 100 000 tonnes de bois par an dans la Région : il faudra nécessairement faire venir du bois d’autres régions.

 

source : La Nouvelle République – 01/10/2013

Evénements

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
2
3
4
5
6
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
31

Newsletter, inscrivez-vous !

Recevez directement les dernières informations de la SEPANT et ne manquez aucune sortie!