La Communauté de communes de l’Est tourangeau (CCET) a décidé de lancer un test, en éteignant les lampadaires dans plusieurs quartiers résidentiels, de 1 H. à 6 H. du matin. Les impressions des habitants seront recueillies, avant de rendre définitive cette mesure, qui permettra de réaliser des économies substantielles. Une première phase de tests avait été menée de juin à août dernier dans plusieurs communes de la CCET : Montlouis-sur-Loire, La Ville-aux-Dames, Véretz, et le test divers a débuté début janvier, pour une durée de trois mois. On n’a pas la même perception de la lumière l’hiver, observe Alain Bénard, maire de La Ville-aux-Dames et vice-président de la CCET chargé de l’éclairage public. L’été, il n’y a pas eu de levée de bouclier chez les habitants, et il n’y a pas eu selon la gendarmerie de hausse de la délinquance nocturne ; alors que 260 points lumineux (sur un total de 5 700) avaient été éteints de juin à août. Si cette mesure était étendue à tout le périmètre de la CCET, cette dernière économiserait  8 000 € par an. Cependant, la lumière ne sera pas complètement éteinte sur les voies de circulation principales, l’intensité lumineuse étant réduite de 70 % sur celles-ci. Les contraintes économiques, alors que le coût de l’éclairage public a fortement augmenté ces dernières années pour la CCET, imposent aussi la révision de la politique d’éclairage nocturne…

(source : La Nouvelle République – 16/01/2016)

Evénements

Newsletter, inscrivez-vous !

Recevez directement les dernières informations de la SEPANT et ne manquez aucune sortie!