Une réunion de concertation sur le projet de Plan de prévention des risques d’inondation (PPRI) pour le Val de Tours a eu lieu à Saint-Genouph, et les nouvelles normes qu’imposerait ce PPRI pour les constructions, avec des limitations et des interdictions dans les zones inondables, ont fait débat. En effet, selon ces normes, le Géant Casino de La Riche, ou la station d’épuration de la Grange David à La Riche également, ne pourraient pas s’agrandir, tandis que la station d’épuration de Savonnières devrait quitter la vallée pour s’installer sur le coteau. Le Maire de La Riche, Wilfried Schwartz, a affirmé qu’il en coûterait des millions d’euros à sa commune si on interdisait les investissements sur les surfaces de sa commune classées en aléa fort, par rapport au risque d’inondation. Le Directeur départemental des territoires, Laurent Bresson, a répondu que l’Etat avait prévu d’investir 41 milliards d’euros pour aider les communes à faire face à ce risque d’inondation. Le Maire de La Riche a décidé de renvoyer en mas la présentation du PPRI à son conseil municipal, pour laisser du temps à l’information de ses administrés. Il reste qu’en cas de crue centennale, selon les services de l’Etat, le Val de Tours aurait 130 000 habitants impactés, 70 000 logements inondés, et 65 000 emplois menacés.

(source : La Nouvelle République – 08/01/2016)

Evénements

Newsletter, inscrivez-vous !

Recevez directement les dernières informations de la SEPANT et ne manquez aucune sortie!