Le Conseil communautaire de Tour(s)plus s’est vu soumettre le projet de création d’une nouvelle zone d’activité économique de 45 hectares à Fondettes, au nord du Lycée Agricole. Derrière ce projet, il y a le désir du patron du supermarché E.Leclerc de Fondettes, qui souhaite quitter le centre-ville pour doubler sa surface de vente, et se positionner à proximité immédiate d’une sortie de la rocade. Mais, pour les élus au Conseil communautaire Emmanuel Denis et Didier Vallée, comme du reste pour la SEPANT (qui a publié un communiqué de presse à ce sujet), c’est la zone d’activité de trop. En effet, il existe encore d’importantes surfaces disponibles dans les ZA existantes, à Fondettes, et l’agglomération devrait faire un bilan précis des surfaces inoccupées et des bâtiments disponibles dans l’ensemble des ZA de l’agglomération, demandent les élus précités. Ils observent que la CCI d’Indre et Loire avait dressé un diagnostic des ZA au vu duquel il apparaissait que l’offre de l’agglomération ne correspondait pas aux besoins actuels de l’économie, moins gourmande en foncier, et plus axée sur le tertiaire, donc avec des implantations plus urbaines. En outre, cette nouvelle ZA de Fondettes sera, en fait, une zone d’activité commerciale, et le SCoT de l’agglomération tourangelle préconise au contraire un développement économe en foncier, et un retour de la grande distribution en centre-ville, en dehors des quelques zones d’activité commerciale déjà existantes… En outre, Tours figure déjà dans le top 20 des villes ayant la plus grande présence d’hypermarchés par rapport à la population : un hypermarché supplémentaire  va tuer le petit commerce, et aussi d’autres grandes surfaces dans le secteur. D’où les réserves vis-à-vis de cette nouvelle zone d’activité.

(source : La Nouvelle République – 24/12/2015)

Evénements

Newsletter, inscrivez-vous !

Recevez directement les dernières informations de la SEPANT et ne manquez aucune sortie!